dimanche 18 juin 2017

Port d'âmes - Lionel Davoust

Présentation de l'éditeur (Folio) - Fantasy

Rhuys ap Kaledán est un héritier déchu.
Tout juste libéré de la servitude et des galères, il rejoint la cité franche d’Aniagrad, où tout se vend et tout s’achète, pour reconquérir l’honneur de sa famille. L’occasion lui en est rapidement donnée : Edelcar Menziel, un ancien ami de son père, lui propose de travailler sur la conversion dranique, un procédé perdu depuis des siècles qui permettrait de réaliser des machines magiques. Résolu à tracer son chemin dans la haute société de la ville, le jeune homme s’investit de tout son cœur dans le projet.

Mais bientôt, coincé entre des intrigues politiques et son amour pour une mystérieuse jeune femme qui vend des fragments de son âme pour survivre, Rhuys découvre que le passé recèle des secrets bien sombres et tortueux. Aux prises avec l’ambition, la duplicité et le mensonge, il devra se montrer plus rusé que ses ennemis s’il veut atteindre son but sans perdre son âme.


Merci à BOOK en STOCK et aux édition Folio

Et quel auteur ! Merci à mes copines de Book en stock qui ont organisées cette rencontre. Encore une qui marquera ma lecture.  En plus de découvrir un roman intéressant et intelligemment construit, l'auteur est vraiment sympathique et prend le temps de répondre avec gentillesse et sincérité aux nombreuses questions suscités par les univers qu'il a créés. Je vous conseille donc d'aller y jeter un oeil !

L'univers est un point fort dans ce roman, il est assez différent de ce que je lis habituellement et son originalité tient dans un savant mélange de magie, de croyances anciennes et de technologie moderne, ce qui donnent une note de réalisme assez surprenante. D'ailleurs parfois, j'avais l'impression d'être dans un roman d'espionnage de nos jours ! 
Ne connaissant pas encore Evanégyre et ses multiples facettes, j'ai eu un peu de mal, au début, à me situer dans l'espace-temps, et j'ai bien senti qu'il me manquait quelques bases pour appréhender certains aspects, ce que je devrais combler en m'attaquant aux ouvrages antérieurs ... En tous les cas, cela ne m'a pas empêché d'apprécier l'histoire de ce Rhuys ap Kaledan ! 

Un personnage à double tranchant, je m'y suis attachée car il incarne un bel idéalisme et une intégrité remarquable, il faut dire que son histoire est pittoresque, après en avoir bavé 8 ans en exil pour payer une dette de famille, il est de retour pour se venger, et justement ce côté baroudeur et frondeur ne colle pas toujours avec la naïveté dont il fait preuve parfois, et qui peut énerver, on aimerait le secouer et lui rappeler que les intérêts des uns ne font pas toujours bon ménage avec ceux de la collectivité, et tout le monde n'a pas, hélas, son sens du devoir et de l'honneur. Le charme de la vendeuse est tout aussi attractif, et son art, tout aussi original, l'idée de transférer des morceaux de souvenirs à d'autres et de les perdre ainsi à jamais, a quelque chose de mélancolique et de poétique. La relation qui les unit tous deux est donc singulière, le partage est total et au prix de certaines souffrances. Elle nous emmène vers une fin cohérente, triste mais attendue.

L'histoire est plutôt simple dans ses rouages, mais se complexifie au fur et à mesure de la lecture, car si le récit mélange habilement la vengeance du héros, l'amour naissant avec une femme vendeuse de rêves, et la lutte contre un ennemi qui veut déclencher une véritable révolution industrielle, elle est saccadée aussi de considérations psychologiques qui font diversion, parfois un peu longuement sur le sort des uns et des autres, cela au risque de nous perdre un peu et de ralentir l'action, mais c'est aussi une qualité du récit que de chercher à expliquer les états d'esprit de chacun et de les voir se pousser eux-même dans leur retranchement. Il faut déguster...

L'aventure dans laquelle va se retrouver Rhuys va permettre à son auteur de nous faire réfléchir sur des sujets très actuels, et d'y réfléchir lui-même, tout à tour on abordera des points tels que l'absorption de drogues, les complots politiques dans la cité tentaculaire d'Aniagrad, les guerres de gangs et de pouvoir, l' exploitation de produits dangereux, bref des propos qui peuvent nous toucher, c'est un récit très moderne, que je classerai plutôt en SF qu'en fantasy d'ailleurs !


En résumé et pour faire simple : Une très bonne lecture dans un vaste univers qu'il faudra que je découvre avec la volonté du dragon et la route de la conquête en premier lieu ! Une qualité d'écriture indéniable, précise et sophistiquée, et puis, je n'en ai pas fini avec ce monsieur puisque j'ai, dans ma pile à lire, son thriller en 3 tomes : Leviathan qui sera sans doute une de mes prochaines lectures.




 

2 commentaires:

  1. L'univers m'a beaucoup plu, et particulièrement la ville d'Aniagrad ! j'y retournerai avec plaisir !

    RépondreSupprimer
  2. Un Davoust à lire alors! Il est noté maintenant :)

    Et je crois que sous le sigle SF de chez Folio se trouve rassemblés autant les romans SF que Fantasy. Peut-être d'ailleurs, qu'il devrait appeler cette collection SFF ^^

    A bientôt Lili

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires ...