mardi 17 octobre 2017

Sénéchal - Grégory Da Rosa

présentation de l'éditeur ( Mnémos) - Fantasy
« Sénéchal, la ville est assiégée ! »
Telle est la phrase que l’on m’a jetée sur le coin de la goule. Depuis, tout part à vau-l’eau. Oui, tout, alors que ce siège pourrait se dérouler selon les lois de la guerre, selon la noblesse de nos rangs, selon la piété de nos âmes. Nenni.
Lysimaque, la Ville aux Fleurs, fière capitale du royaume de Méronne, est encerclée et menacée par une mystérieuse armée. Et pour le sénéchal Philippe Gardeval, ce n’est que le début des ennuis. Suite à l’empoisonnement d’un dignitaire de la cité, il découvre que l’ennemi est déjà infiltré au sein de la cour, dans leurs propres rangs ! Sous quels traits se cache le félon ? Parmi les puissants, les ambitieux et les adversaires politiques ne manquent pas ; le sénéchal devra alors faire preuve d’ingéniosité pour défendre la ville et sa vie dans ce contexte étouffant d’intrigues de palais.




Une bonne lecture que j’ai partagé avec Aelynah, et je dois dire que notre petit binôme a bien fonctionné ! Vous trouverez son avis ici 

Tout d'abord, un très beau livre-objet, la tranche est superbe et, cela a son petit effet dans la bibliothèque !  Vous allez voir que je me suis laissé beaucoup influencé par les séries TV et rien que la couverture avait un petit côté Game of thrones, j’ai vu en notre Sénéchal, héros de l’histoire, le portrait craché de la première main gauche du roi (Ned Stark) et cette association d’idées m’a fait partir dans cette imaginaire et dans cette ambiance. Et ça colle plutôt bien !

Dans ce tome, l’histoire à proprement dite n’est pas franchement originale comme l'indique la 4e de couverture, il y a des similitudes avec d'autres ouvrages du même acabit, ici le héros Philippe Gardeval, sénéchal de son état se trouve mêlé à un complot visant à occire le roi, il se débat pour affirmer son innocence et cherche à savoir ce qui se trame, la guerre se prépare, et l'ennemi semble être partout, à l'intérieur comme à l'extérieur ! Qui commandite ses assassinats ? Ce sont toutes ces énigmes que l'auteur nous propose de résoudre sur trois jours d'une intense activité !  


A coté de cela, il y a beaucoup de points forts qui retiennent l'attention, la conception même et l'organisation des chapitres est vraiment agréable, le suspens va crescendo, incluant des éléments nouveaux régulièrement, alors on part sur un bon nombre de pistes, et on imagine de multiples scénarios.  A travers un complot politique, on apprend à connaître tous les protagonistes de l'histoire, on découvre une cour royale impétueuse où la jalousie est reine, et où on est prêt à vous glisser une lame entre les côtes par avidité de pouvoir. Il faudra ajouter à cela, une guerre intestine et religieuse, anges et démons s'affrontent, et un ennemi cuirassé qui s'amasse devant les portes de la ville de Lysimaque. On imagine l'ambiance !

Ce qui marque aussi beaucoup, c’est l’écriture, elle intrigue et retient l’attention dans un premier temps. Une gouaille particulière entre un dialecte d’antan associé parfois à des mots ou expressions très modernes. Ça perturbe un peu puis on s’habitue, j’avoue avoir eu peur d’être lasser par le ton, mais l’écriture évolue au cours du récit, de « populaire » elle se « poétise » parfois, et cela donne de bons moments de lecture. Le rythme est soutenu, les scènes d'action efficaces et on ne voit jamais l'ennui poindre !
 

Et enfin, le personnage du Sénéchal est attachant et réussi, il incarne un ami fidèle du roi, il se laisse un peu débordé par les événements, ses réactions sont très humaines, ironiques parfois et pleine de doutes aussi, ce pourrait être celles du lecteur, car c'est lui qui nous raconte l'histoire, et sa vision nous permet de réfléchir avec ses "données". Alors bien sûr, il manque encore beaucoup d'informations sur l'environnement, les ennemis, les relations de certains, le cadre politique et religieux ... Mais, j'ai très envie de connaître la suite d'autant que les derniers instants de ce tome annonce un revirement complet, et promet encore plus d’actions et aussi .. de questionnements.
 
J'aime beaucoup la nouvelle perspective que nous propose cette fin !
Un jeune auteur talentueux à suivre ... Diantre ! 



Lecture commune avec Aelynah dans le cadre du challenge de la Licorne

jeudi 5 octobre 2017

Voyage au pays basque ....

 Petit reportage photo de mes vacances 
dans le pays basque sur la côte atlantique - St Jean de Luz et ses environs.


mercredi 20 septembre 2017

SWAP OUTLANDER avec June



« Car là où il y a tout l'amour, il n'est plus besoin de paroles.
 Il est tout. Il est immortel et se suffit à lui-même. »

dimanche 17 septembre 2017

Petits meurtres à Mangle Street - Les enquêtes de Middleton et Grice - M.R.C. Kasasian

Présentation de l'éditeur ( city) - Policier
Traduction :  Hélène Tordo

Londres 1882. Une femme est sauvagement assassinée dans le quartier pauvre de Whitechapel. Désemparée par l'inefficacité de la police, la mère de la victime engage Sidney Grice, le plus célèbre détective prive de Londres. D'une intelligence acérée, pointilleux et exigeant, l'homme est d'une efficacité redoutable. Il pense que le « sexe faible » n'a pas sa place dans un cabinet de détective, mais il fait tout de même appel a March Middleton, une jeune femme excentrique un peu trop portée sur le gin, pour l'assister dans cette affaire. L'irrésistible duo mène l'enquête et découvre que le mystérieux meurtre n'etait que le premier d'une sinistre série. Dans un Londres ou planent des ombres terrifiantes, le danger rode a chaque coin de rue. Original, avec un humour so british : un duo de détectives dans le Londres victorien.



Un petit policier qui se lit rapidement, sympathique, mais peut-être suis-je un peu lassée par le genre qui trouve son inspiration dans la vie et les aventures de Sherlock Holmes ! Dernièrement, je l'ai suivi au moyen-âge avec Jean d'Aillon, puis il se trouve que j’ai lu "le diable de la tamise" d'Annelie Wendeberg il y a peu, et j’ai retrouvé un peu le même schéma d’intrigue et de connivence entre les deux principaux protagonistes… D’ailleurs, pour les adeptes du genre, ils peuvent tenter cette lecture également, tout aussi attrayante.

Ce petit roman est agréable par les nombreux clins d’oeil et par les personnages célèbres que l’on croise dans l’histoire, je pense à Conan Doyle, médecin de son état, mis en situation réelle. Le décor aussi nous plonge dans cette Angleterre de la fin du XIXe, une période qui évoque l’ombre des premiers tueurs en séries comme Jack l’éventreur et les premiers pas de l'investigation scientifique, bref, je raffole de ces ambiances victoriennes, coincées entre des maisons bourgeoises luxueuses et les quartiers sordides des bords de la Tamise.

Le postulat de base est simple puisque Miss March Middleton, qui se retrouve sans famille, va vivre chez son tuteur un certain Sidney Grice qui aurait tout aussi bien pu s’appeler Sherlock Holmes, détective personnel comme il s’escrime à le dire et non détective privé ! Vous voyez, on sent déjà le personnage cabotin, et ce n’est rien de le dire, il est grinçant, exécrable, radin , sans coeur … Bref, une calamité ambulante ! voilà pourquoi notre jolie et jeune miss va avoir beaucoup à faire pour dérider ce vieux garçon ! Le point fort revient surtout aux dialogues, leurs joutes verbales font sourire, même si je trouve que l’auteur use un peu trop de ce stratagème. Le jeu  du chat et de la souris, peut finir aussi par devenir lassant… Sa pupille va-t-elle finir par avoir le dernier mot et prouver à son tuteur que les femmes n’ont pas qu’un petit pois dans la tête  !? Elle est bien partie pour ça en tous les cas ! 


Je sais d’ores et déjà que la suite est en librairie, peut-être Sidney cache-t-il un terrible secret qui le rend si caustique !!! alors si l’occasion se présente, pourquoi pas ! il est bon de se détendre un peu les zygomatiques !
Ah !  j’oubliais, le duo est tellement au premier plan que j’allais omettre de vous parler de l’enquête !  Intéressante !  L’intrigue est assez alambiquée et on part plusieurs fois sur de fausses pistes, mais s’il est intransigeant et sans aucune compassion, Sidney Grice est excellent dans son domaine et viendra au bout de l’étrange histoire à laquelle notre duo va être confronté, elle est bien ficelée ! Alors à vous de découvrir ce petit polar victorien bien sympathique !



vendredi 1 septembre 2017

Récits du Demi-Loup, tome 1 : Véridienne - Chloé Chevalier

Présentation de l'éditeur (les moutons électriques) Fantasy 

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi. Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Je remercie  Book en Stock pour cette découverte ! encore une ! Chloé Chevalier est une auteure dont on entend beaucoup parler en ce moment, à cela s'ajoute une superbe couverture et un intérieur soigné et signé Melchior Ascaride.  Ainsi, ce bel objet au format un peu particulier devint alors très vite pour moi une source de curiosité !  Me voilà servie et rassasiée ....

Je viens donc de terminer ce tome d'introduction,  et je dois dire que ma lecture a été rapide, signe d'une plume agréable et qui coule très bien. Cependant, ma première réflexion en refermant ce livre a été de me demander pourquoi il était catalogué dans le genre "fantasy",  en effet, l'histoire aurait tout aussi bien pu se passer dans un Moyen-âge connu, il n'y a pas de matière à ce sujet pour l'instant  pas de créatures fantastiques, ni de magie, ni d'étincelles.
Il est plutôt fortement question d'histoire, de royauté, de trônes à conquérir et de politique. Ce tome de mise en place est accès sur les personnages de Véridienne et les relations qui se nouent et se dénouent autour essentiellement de 5 jeunes filles, des princesses et leur suivantes. Mais attention, les suivantes ne sont en aucun cas de communes chambrières, non ...  et c'est le concept original du roman car les princes ou princesses sont associés dès leur naissance à un suivant ou une suivante,  nés un jour après eux, ils veilleront l'un sur l'autre, confidents, ils sont souvent indissociables et inséparables, leurs relations sont codifiées et font parties de coutumes anciennes. Mais voilà, la zizanie va être semée quand Malvane, princesse de Véridienne se retrouve affublée de deux suivantes à cause d'un père capricieux, et beaucoup de problèmes vont en découler, une malédiction ne serait elle pas en marche à cause de cet affront fait aux anciens ? .... 

L'histoire se déploie lentement et on assiste à l'évolution des princesses dans le temps, comme une sorte de journal où chacun commenterait les événements à tour de rôle. Ce roman a plusieurs voix nous permet de connaître les protagonistes plus intimement et le changement de ton à chaque chapitre est parfaitement reconnaissable grâce au blason dont on trouve l'affiliation à la fin du volume. Ce côté est maitrisé et dynamise une lecture, tournée essentiellement vers la vie et l'échiquier politique. On découvre le royaume du Demi-Loup avec les dirigeants de Véridienne et des éponas, les querelles s'enchainent, manipulations et pouvoirs sont au coeur du conflit, le tout empêtré dans une épidémie mortelle ... A ce propos, une petite carte ne serait pas de trop !

Le petit bémol à présent pour moi est que j'ai bien cru par moment me retrouver dans un livre de la comtesse de Ségur, voire dans une BD des "sisters" où nos 5 jeunes filles de la cour alimentent régulièrement le roman de leur jalousies maladives ou de leurs premiers émois, et toutes ces confidences d'adolescentes capricieuses, se crêpant le chignon, m'ont un peu lassées à plusieurs moments mais, ces demoiselles sont aussi énervantes qu'elles peuvent être attachantes, j'ai donc suivi leurs frasques jusqu'au bout. Le roi Aldémar et son frère Caldamir ne sont pas en reste, ils n'ont pas la poigne nécessaire pour tenir leur royaume qui part en quenouille alors qu'il faudrait de la rigueur  pour maintenir les frontières... Mais je vous laisse découvrir ces personnages très fouillés et qui apportent par leur humanité,  à la fois cruelle et tendre, tout l'intérêt au livre.

Dans l'ensemble et pour conclure, je trouve ce récit assez classique dans son ensemble et peu empreint de fantasy pour l'instant, avec comme originalité particulière, la tradition des suivants.  Je pense que ce tome d'introduction plante d'abord le décor et exploite les protagonistes dans leur vie quotidienne afin de nous faire mieux apprécier les rebondissements et la suite de l'aventure. Et puis la fin est très stimulante ! un lourd secret n'est-il pas en passe d'être révélé ? J'espère que le tome 2 s'ouvrira plus largement sur l'univers de ce royaume qui est peu exploité ici, on est souvent en huis-clos à l'intérieur du château de la ville, et qu'il se densifiera en action et en fantasy. Les caractères trempés de chaque personnage, l'évolution vers la maturité,  les nouveaux enjeux politiques, l'évolution de l'épidémie ...  Ah ! Tout cela risque d'être passionnant !

Vous pourrez partager vos avis, poser vos questions à  Chloé Chevalier sur le blog de Book en Stock à partir du 1er septembre ! 

http://bookenstock.blogspot.fr/2017/06/partenariat-associe-au-mois-de-chloe.html